Une déclaration sur le gouvernement intérimaire et Genève 2

La Coalition Nationale Syrienne (CNS) qui a, récemment, pris ses responsabilités face à la souffrance du peuple syrien en décidant de participer à Genève 2 sous certaines conditions, a prouvé à travers cette décision, sa détermination à faire avancer le processus des négociations en vue d’une sortie de crise. Néanmoins, la nomination d’un gouvernement intérimaire par la Coalition Nationale Syrienn e nous semble précipitée et contre-productive. La nomination d’un gouvernement intérimaire ou de transition ne devrait être que le résultat des pourparlers de la prochaine conférence de Genève 2. La nomination de simples délégués pouvant être chargés d’organiser la distribution et le contrôle de l’aide humanitaire dans les zones rebelles aurait été plus appropriée. La Coalition Nationale Syrienne qui compte un peu plus d’une centaine de membres, ne peut, a elle seule, représenter l’opposition en Syrie. A ce titre, la nomination des seuls membres de la Coalition Nationale Syrienne semble réductrice et précoce, sachant que la tenue de Genève 2 est imminente. Nous restons attachés à ce que l’ensemble des forces de l’opposition soit représenté lors de la conférence internationale de Genève 2.

14-11-2013

press14-11 fr

وسوم :

أترك تعليق

. اشترك فى النشرة البريدية

انضم لنشرة حركة المجتمع التعددي لتكون دوما على المام بجديد الاخبار

تابعنا على الفيسبوك

إخترنـا لـك